Partagez| .
Guerres de Vendée (1793-1796) Génocide ou pas ?
Editeur
avatar

Messages : 477

Age : 18

Localisation : Quelque part en Vendée

Reinerge




Mer 10 Aoû 2016 - 21:19
Spoiler:
 

Vous en avez peut-être entendu parler en cours d'Histoire, mais surement pas de cette façon.
Les guerres de Vendée sont peu ou pas du tout abordés durant les cours d'Histoire. Pourtant, c'est l'une ou même la pire guerre civile qu'a vécu la France, faisant entre 200 000 et 600 000 morts côté Vendéen.

Bon je vais commencer par les origines, ensuite je vais décrire plusieurs événements ou personnage (je pense compléter l'article petit à petit)

Replaçons le contexte, 1789, c'est la Révolution Française, contrairement à ce que l'on pourrait penser, les Vendéens n'étaient pas contre, ils étaient même plutôt pour.

Les causes des Guerres de Vendée se trouvent dans les décisions des Républicains entre 1789 en 1793:

→ La constitution civile du clergé :

En bref, cette réforme a pour but de soustraire l'Eglise au pouvoir de Rome, en faisant des prêtres des fonctionnaires élus civilement.
Les prêtres doivent donc prêter serment à la constitution. Oui, oui.
Cette réforme est très mal accueillie par les Vendéens, très attachés à la  religion.
Un réseau de messes clandestines se met en place, les prêtres refusant de prêter serment sont cachés par les habitants.
Ce qui ne va pas plaire des masses aux Républicains (ou les Bleus, surnom dû à leur uniforme)

→ La mort du Roi

Les Vendéens aimaient bien le Roi, ils auraient préféré une monarchie constitutionnelle à l'anglaise. Ils n'ont donc pas vraiment apprécié.

→ La levée de 300 000 hommes

La République peine à trouver des hommes pour la guerre contre la Prusse et l'Autriche. Ils vont donc tirer au sort 300 000 hommes célibataires âgés entre 18 et 40 ans. Ah et ce n'étaient que des paysans, pas des fonctionnaires ou des bourgeois. Egalité, on vous dit.  
C'est ce qui déclenchera la révolte (ex: soulèvement de Machecoul)


Les Vendéens se rendront vite compte que sans chef ils n'iront pas loin. Ils vont donc chercher les nobles du coin. On peut citer Cathelineau et Charette ("Combattu souvent, battu parfois, abattu jamais", ça c'est une devise qui claque)

Il y a plusieurs événements qui marqueront cette guerre. Mais celui qui illustre le plus ce "génocide",l'un des nombreux massacres perpétrés par les Bleus, les Lucs-sur-Boulogne. (Ce sont les vitraux de l'église de ce village au début de l’article)

28 février 1794:

Spoiler:
 

Ce jour-là, la colonne infernale (doux nom donné aux Républicains qui ne laissaient que des colonnes de flammes après leur passage) du Général Cordellier arrive près du village du Petit-Luc et du Grand-Luc.
L'abbé Voyneau tentera de s'interposer, mais il finira éventré et pendu devant l'entrée des villages(cf les vitraux du début de l'article). Hélas cela n'empêchera pas le massacre.
Le village était sans défense. La plupart des hommes sont partis avec Charette, il ne reste que femmes, enfants et vieillards. En voyant la colonne arrivér, ils fuient dans l'église du Petit-Luc . Ceux qui n'ont pas réussi à atteindre l'église se font exécuter sur place. Ceux qui ont réussi à se réfugier dans l'église n'ont pas plus de chance, les Républicains brûlent l'église.

Un soldat républicain, nommé Chapelain, écrit dans une lettre :

"Aujourd'hui journée fatigante, mais fructueuse. Pas de résistance. Nous avons pu décalotter à peu de frais toute une nichée de calotins. Nos colonnes ont progressé normalement."

563 personnes identifiées, dont 147 enfants, parmi lesquels 22 n’avaient pas 2 ans. Le plus jeune n'avait que 15 jours.

Et ce n'est qu'un exemple parmi d'autre.
Même dans mon village (même moi ça m'a surpris), les colonnes infernales ont sévi.

(J'ajouterai d'autre truc plus tard o/)

Alors, génocide ou pas ?

"Un génocide est l'anéantissement délibéré et méthodique d'un groupe d'hommes, en raison de sa race, de son appartenance ethnique, de sa nationalité ou de sa religion."

On a retrouvé des papiers de la Convention, attestant l'ordre de massacrer ces "brigands de Vendéens".
Pour moi, c'est très clairement un génocide. C'était organisé, il voulait les exterminer pour faire un exemple. Mais c'est toujours intéressant d'avoir des avis extérieurs, alors quel est votre avis ?

Sinon autre question, pour vous que faisait France durant toute la période révolution/Terreur ?

• • •



Merci à Sapphire pour le magnifique kit ;w;
Revenir en haut Aller en bas
Membre Actif
avatar

Messages : 381

Age : 18

Dada




Mer 10 Aoû 2016 - 21:47
pour moi aussi, c'est clairement un génocide. M'enfin, tout dépend du.. point du vue, j'imagine ?
je sais pas trop quoi dire sinon.. si ce n'est que c'est très bien écrit !
c'est pas du tout barbant à lire, c'est ni trop long, ni trop court (même si tu vas rajouter des choses par la suite, meh) et ça met l'eau à la bouche dans le sens où (pour moi, en tout cas) ça donne envie de faire des recherches, et de chercher la moindre petite information sur ces "Guerres" de Vendée. (ce que je vais faire, hé hé)

et pour la dernière question, je sais pas trop je t'avoue.. x)
peut-être en train de massacrer du peuple, qui sait ? *paf*

en tout cas, hâte de voir ce sujet évoluer !
Revenir en haut Aller en bas
Editeur
avatar

Messages : 91

Age : 15

Localisation : Haut-De-France/Nord

_Cassandra_




Jeu 11 Aoû 2016 - 16:20
Oui je pense que c'est un génocide, car ils ont tués en masse des gens qui ne savaient pas se battre. En plus le passage avec les Républicains qui brulent l'église pour tuer tout ceux à l'intérieur me fait grandement pensé à un évènement qui c'est passé dans ma ville par rapport à la guerre de religion, où 150 protestants se sont réfugié dans une église qui a été brulé par les catholiques :/

• • •

L'autruche pianosexuel:
 
Revenir en haut Aller en bas
Animateur
avatar

Messages : 56

Age : 23

Localisation : Chez Feli, à manger des spaghettis ~

Yone




Jeu 11 Aoû 2016 - 21:24
Pour moi, c'est clairement un génocide. Et je trouve ça monstrueux de toucher aux enfants qui incarnent l'innocence. Sinon, je reconnais aussi les évènements d'Oradour sur Glane où les SS ont utilisés la même méthode avec l'église.
Et pour Francis, je le vois bien pleurer chez Roderich, en pleine crise existentielle ~

• • •

Revenir en haut Aller en bas
Editeur
avatar

Messages : 477

Age : 18

Localisation : Quelque part en Vendée

Reinerge




Ven 12 Aoû 2016 - 0:24
Dada → Wow Merci >////<
Enfin, bon comme je l'explique dans mes longs monologues sur skype, c'est une évidence. Malgré les personnes qui nient, on ne peut que le constater. C'était programmé, organisé, on tuait tout le monde sans distinction. On est loin du crime de guerre. Enfiiiiiin bref je pourrai débattre des heures ça.

Cassandra → Le problème, c'est que des gens considèrent ça comme des crimes de guerres, puisque les Vendéens se sont quand même battu (bataille de Cholet, Torfou -faut vraiment que je complète l'article-). Mais c'était principalement des petites troupes avec les nobles à leur tête, qui bougeaient beaucoup. Donc pas dans les villages. En plus les colonnes infernales étaient organisées, elles exterminaient tout sur leur passage.
Ah ouai :/ Mais les guerres de religion c'est encore autre chose o/

Yone → J'ai pensé à la même chose. Mais ça m'a encore plus dégoutté, c'est qu'on parle des massacres que les Nazis ont fait sur la population, et on le répète bien. Mais alors quand c'est nous qu'avons fait des horreurs sur notre propre peuple. ET BAH Y A PLUS PERSONNE. On voit même pas ça en histoire, quoi.

• • •



Merci à Sapphire pour le magnifique kit ;w;
Revenir en haut Aller en bas
Membre Actif
avatar

Messages : 389

Age : 24

Localisation : Finistère, Bretagne

Ludovika




Mer 17 Aoû 2016 - 14:43
C'est parce qu'il ne faut pas remettre en question la république voyons ~

C'est pas parce que nous sommes dans les pays des droits de l'homme que la liberté d'expression est la meilleur ici, je dis ça dans le sens que, les cours d'histoire à l'école c'est bien, mais c'est pas énorme et c'est surtout une bonne grosse propagande pour la république et le pays. Du coup on à droit à pas mal de raccourcies, oublie volontaire, mensonge dans les manuelles scolaires...

Fin je vais m'arrêter ici, vous avez compris xd

Et ouai, génocide évidement.

Pour le rôle de france en tout cas... vu l'horreur de la chose je l'imagine malade et à moitié fou, surtout pendant la période de la terreur.
Après j'aimerais connaitre plus la révolution française en détailles pour me faire une idée et un peu strip ou deux d'hima ^^

• • •

ChibItalia

Artiste derrière l'avatar : sharandula

Je n'ai pas de site web, ce n'est que mon deviantart u_u
Revenir en haut Aller en bas
http://rikispoutnik.deviantart.com/
Editeur
avatar

Messages : 477

Age : 18

Localisation : Quelque part en Vendée

Reinerge




Ven 26 Aoû 2016 - 12:13
Oui, il y a vraiment une volonté d'oublier x)

Mais en Vendée, ils ont rien oublié. En plus avec le Puy du Fou qui vient de faire un spectacle sur Charette, le Dernier Panache, ça ravive les mémoires (même si les spectacles n'ont pas une valeur historique exacte , ça force l'intérêt des gens, 'fin je me comprends )

Y a eu une déposition pour que la France reconnaisse le génocide Vendéen et avec la paperasse ça prend du temps x)

• • •



Merci à Sapphire pour le magnifique kit ;w;
Revenir en haut Aller en bas
Editeur
avatar

Messages : 477

Age : 18

Localisation : Quelque part en Vendée

Reinerge




Ven 26 Aoû 2016 - 22:28
Alors, alors ~ Aujourd'hui j'ai été à la cédéthèque près de chez moi et puis y avait un livret sur ce qui c'est passé à la Gaubretière durant les guerres de Vendée.
Du coup, comme il est super intéressant, je vais en recopier une partie ici o/

Le texte est la propriété de la mairie de la Gaubretière ~

Soulèvement de 1793

Le mardi 12 mars 1793, comme toutes les paroisses de la Vendée Militaire, La Gaubretière se soulève pour la défense de la liberté religieuse, le maintien des prêtres qui sont obligés de se cacher pour assurer leur sacerdoce (Fonction du prêtre). Le refus de défendre le gouvernement qui ne respecte pas ces valeurs est ainsi clairement manifesté.

Ce jour-là aux environs de midi, le Notaire Royal Jaques Forestier reçoit sur le chantier de Garenne, grande et belle demeure en cours de construction, un paysan venant de la Guyonnière. Celui-ci lui fait part que là-bas, les paysans sont en pleine révolte et que le tocsin sonne à tous les clochers.

Aussitôt, Forestier fait sonner le tocsin et se rend au château de Sourdy, tout près de chez lui, sur la route de la Verrie, afin d'avertir Monsieur de Sapinaud de la Rairie.

Tous les hommes en état de prendre les armes, quittent champs et se massent autour de la vielle église de la Gaubretière. Puis sous la conduite du Notaire Royale, il se rendent au château de la Landebaudière ( la cédéthèque actuellement) pour y rencontrer le marquis de Boisy et le prier de se mettre à leur tête. Vainement, cherche-t-il à les détourner d'une entreprise dont ses connaissances militaires lui faisaient entrevoir les difficultés. Les paysans insistent et devant leur détermination. Boisy cède enfin et les accompagne.


Marquis de Boisy

La troupe reprend à nouveau sa route en direction de Sourdy et pénètre dans la cour du château.

L'ancien premier lieutenant de Régiment de Foix, âgé de 33 ans, Charles Henri Félicité Sapinaud de la Rairie est tout désigné, leur semble-t-il pour devenir leur chef.


Sapinaud

Celui-ci refuse tout d'abord. Il leur montre la folie de l'entreprise, leur explique la puissance militaire de la République... Puis devant la ferme résolution des soldats-paysans il cède enfin et prie son oncle Louis Célestin Sapinaud de la Verrie, soit sur le champ informé.

Son émissaire n'aura pas à aller bien loin. Il rencontre à mis chemin la troupe de la Verrie conduite pas "Monsieur Le Chevalier" marchant vers la Gaubretière.

Les deux paroisses se retrouvent dans cette cour du Sourdy. Un conseil de guerre se réunit dans le salon du château regroupant les deux Sapinaud, de Boisy, du Chillou, Forestier le notaire, et You, curé de la Gaubretière.

La décision est prise: prendre Les Herbiers au plus tôt, sous les ordres du chevalier Sapinaud, la préférence entre les deux Sapinaud ayant été donné au profit de l'âge.

A la nuit tombante, Forestier envoie des émissaires dans les paroisses des environs. La réponse ne se fait pas attendre. Les Landes (Genusson), Beaurepaire, Saint-Martin, Saint-Aubin, Saint-Laurent, Chambretaud seront présents, dès l'aube, en armes à la Gaubretière.

Le mercredi 13 mars, le curé You bénit les groupes qui passent devant lui avant de partir aux Herbiers pour le premier combat.

Combien sont-ils ? Près de 2000 environ qui dans quelques heures bousculeront la Garde Nationale des Herbiers grossie de celle de Pouzauges et de deux compagnies de soldats. La ville est prise quelques heures plus tard, abandonnée par la garnison républicaine, qui laisse place trois canons et un grand nombre de fusil. La mairie est envahis, les registres d'état civil sont brûlés. Ils contenaient les noms des jeunes tirés au sort (la levée de 300 000 hommes)

En fin de journée la ville de Mortagne subit le même sort. Les archives de la mairie sont détruites, l'église est rendue au culte.

Ces deux journées sont décisives pour les soldats vendéens de la Gaubretière, ils ne feront plus marche arrière. Ils sont engagés définitivement dans la "grande guerre" et se montreront valeureux combattants.

Enrôlés dans l'Armée du centre commandée par Carles de Royrand, ils seront de tous les combats : l'Oie, Saint-Fulgent, Torfou, Cholet...Nombreux parmi eux y laisseront leur vie durant les combats. Lors de la Virée de Galerne (faut peut-être que je fasse un truc sur ça...), huit Gaubretiérois seulement rentreront au pays (dont une femme).


Bon là, je ne vous le cache pas, on va passer à des événement beaucoup plus violent :/ Je vais donc passer quelque passage en spoiler.

Massacres de février 1794


La convention ayant décidé, sur proposition d'un député vendéen Fayau, la destruction systématique de la Vendée et l'élimination de ses habitants, les colonnes infernales commandées pas Turreau commencent leur sinistre besogne au début de l'année 1794.


Proclamation de la Convention

Décret de la Convention:
 
Décret de la Convention

La Gaubretière devient rapidement une cible stratégique. Dès janvier ont lieu les premières tueries. Puis en février le comble de l'horreur va être atteint. Boucret, lieutenant de Turreau, lui écrit ces quelques lignes le 3 février 1794 :

"Je te préviens que j'irai demain matin avec ma colonne brûler ce bourg, tuer tout ce que j'y rencontrerai sans considération, comme le repaire de tous les brigants..." "Tout y passera par le fer et par le feu"

Dès la colonne infernale signalée, le 4 février, les quelques hommes restés dans le bourg s'enferment à l'intérieur de l'église, pour donner aux femmes et aux vieillards le temps de s'enfoncer dans les taillis et d'échapper au fer des assassins.

Boucret fait cerner l'église et en commande le siège. Les hommes de la Gaubretière se replient dans le clocher pour un combat à l'issue fatale. A court de munations, ils sont tous massacrés.

Quelques semaines plus tard c'est le drame épouvantable de la journée du 27 février 1794, appelée depuis "journée du Grand Massacre"

A la tête de ses sinistres colonnes de la mort, Huché quitte Mortagne et arrive à la Gaubretière. La vallée de la Crume et les vallons environnants sont le théâtre de véritables boucheries. Un revers de terrain situé entre les villages de la Grillère et des Emainjadières est appelée depuis ce jour "champ des royards" en souvenir des hurlements de douleur des malheureuses victimes.

DANS LE BOURG ET LES PROCHES VILLAGES LE MASSACRE SE POURSUIT


Quelques exemples nous glacent d'effroi à leur évocation :

âme sensible, s'abstenir:
 

DANS UN AUTRE SECTEUR DE LA GAUBRETIERE C'EST AUSSI CARNAGE

La violence c'est pas génial:
 

Le plan de Huché était d'acculer les Vendéens à l'étang du Drillais, de les rassembler pour les empêcher de fuir et de le tuer plus facilement. La région était plus boisée qu'aujourd'hui entre le Bois Saint-André et le Bois des Brosses. L'étang couvrait une superficie de dix-sept hectares et alimentait un moulin à eau.

La soldatesque serre de plus en plus près les fugitifs et les force d'aller vers le Drillais.
Aimer vous les uns les autres bordel:
 
Il y a là environ trois vieillards, femmes et enfants de la Gaubretière qui essayent de fuir.

Bientôt la tenaille se referme, plus d'issue possible et la tuerie commence dans l'endroit appelé depuis "champ du massacre".
Faites l'amour, pas la guerre e.e:
 

Le soir, Huché rend compte à Turreau de son oeuvre :
"Je les ai égaillés" de la bonne mannière. Plus de cinq cents tant hommes que femmes ont été tués. Tout a été passé par le fer, car j'avais défendu...qu'on consommât des munitions".

Lourd tribut payé par les Gaubretiérois en ce jeudi du 27 février 1794...
Un véritable holocauste pour la paroisse.

PS: Désolée du double poste ;o;

• • •



Merci à Sapphire pour le magnifique kit ;w;
Revenir en haut Aller en bas
Membre Actif
avatar

Messages : 381

Age : 18

Dada




Ven 26 Aoû 2016 - 22:35
je sais pas quoi dire.. si ce n'est que.. wow, c'est complet !

en tout cas, ça fait plaisir de voir tant d'informations. Puis avec tes petits commentaires.. ça relativise tellement ! XDD

en tout cas, c'est plaisant. Hâte de voir la suite ? :3

EDIT : c'est vrai que ça serait intéressant une sujet sur la virée de Galerne.. qui est vraiment la "fin" de cette campagne pour les vendéens/vendéennes..
Revenir en haut Aller en bas
Editeur
avatar

Messages : 477

Age : 18

Localisation : Quelque part en Vendée

Reinerge




Sam 27 Aoû 2016 - 23:50
La Virée de Galerne n'est pas la fin de la guerre (edit x)), y a eu une courte pause 1795 puis ça repris en 1796 avec Charette. Elle s'est réellement arrêté à l'exécution de celui-ci. Enfin la j'ai pas mes docs sous la main x)
Je pense faire un truc dessus du coup \o/


Truc complètement HS mais voila. En regardant les documents que j'ai mis et puis j'ai eu une révélation. MAIS LES MOIS SONT NORMAUX O.O
Parce que, oui y avait un autre calendrier (que je vous conseille d'aller voir sur un internet, c'est....original).
Et du coup je me suis mise à vérifier les décrets de la convention, et avec des docs officiels (merci BNF en ligne !) j'ai remarqué que durant toute l'année 1793 ils n'ont pas ou peu utilisé les mois révolutionnaires (ça devait dépendre du mec qui écrivait)
Voilaaaaa c'était complètement inutile !

• • •



Merci à Sapphire pour le magnifique kit ;w;
Revenir en haut Aller en bas
P'tit nouveau
avatar

Messages : 5

Age : 17

Localisation : Vendée 85

hetalia85




Dim 27 Nov 2016 - 21:23
Étant de Vendée, j'ai toujours pensé qu'il y avait le dessein d'un génocide des vendéens monarchistes, mais vu le nombre de personnes tombés... Ça en était un... Lettonie
Revenir en haut Aller en bas
Editeur
avatar

Messages : 477

Age : 18

Localisation : Quelque part en Vendée

Reinerge




Sam 3 Déc 2016 - 22:17
Ouai, ça fait bizarre de comprendre ça surtout que c'est pas du tout reconnu où très peu :/

• • •



Merci à Sapphire pour le magnifique kit ;w;
Revenir en haut Aller en bas
P'tit nouveau
avatar

Messages : 10

Age : 15

Localisation : Bressuire

EuropeanDreamer




Lun 19 Déc 2016 - 16:10
Je suis du nord des deux-sèvres, et je sais que la guerre de vendée a eu lieu ici aussi !
Notre ville a été prise par les vendéens durant la bataille de bressuire, et ce beau château en ruine est ici pour nous le rappeler :



Bref, moi je pense que cela a été un beau génocide !! mais ce n'est que mon avis ^^
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas

Guerres de Vendée (1793-1796) Génocide ou pas ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hetalia World Le forum :: Le monde d'Hetalia :: Histoire-