Partagez| .
K.H.REBORN - Insomnie - YAOI (ft. Gokudera/Tasha)
Fondatrice
avatar

Messages : 5312

Age : 24

Localisation : Sous ma couette =3

Naru




Sam 4 Oct 2014 - 18:47



« Insomnie. »


(Rôle : Tsunayoshi Sawada)


    Manoir Vongola, Italie – 03 :21


Tsuna se réveilla en sursaut. Des images violentes… voilà ce qu’il voyait en rêve toutes les nuits.
Cette fois-ci c’était une petite vendetta à l’encontre d’une ancienne famille mafieuse de l’époque du 3ème. Cette dite famille avait été décimé en une soirée.

« Accepter tous les péchés des Vongola » qu’ils disaient. S’il avait su qu’il devrait se coltiner toute l’histoire de sa Famiglia chaque nuit, il aurait refusé le poste de Parrain.

Si ce n’était pas ce genre d’images du passé qu’il voyait, c’était des cauchemars mettant en scène la mort prématuré d’un de ses gardiens… et amis.
Du coup, il ne dormait pas beaucoup par nuit. Surtout en cette période troublée. Les Millefiore étaient de plus en plus puissant et beaucoup de familles alliées en avaient subi les conséquences. Cela engendrait beaucoup de boulots en plus de stress.

Le jeune Decimo se retourna dans son lit cherchant en vain le sommeil mais il savait que c’était perdu d’avance. Une fois réveillé, il ne se rendormait plus.
Ce n’était pas très « classe » de la part d’un Boss de la prestigieuse famille Vongola mais il devait avouer qu’il recommençait à faire des crises d’angoisses  la nuit comme quand il était petit et qu’il se levait en pleine nuit pour rejoindre ses parents dans la chambre à coucher.
Dès qu’il fermait les yeux, il revoyait les images sanglantes qu’il avait vues en rêve, se mettait à trembler et une sensation de stress lui oppressait la poitrine, l’empêchant de respirer. Du coup, il se levait, ouvrait la fenêtre et faisait les cent pas dans sa chambre dans l’espoir de se fatiguer un peu.

Ouvrir la fenêtre dans l’espoir de respirer un peu n’était que peine perdue. On ne respirait pas en Italie du Sud. Pas en pleine saison sèche en tout cas. Et le ventilateur qu’il avait ne brassait que de l’air chaud. Et même dormir en caleçon n’arrangeait pas les choses. Il avait envie de retourner au Japon...

Voyant très bien que son angoisse ne passait pas, il enfila un kimono qu’il avait ramené de chez lui et sortit de sa chambre.

Le plus silencieusement possible, il traversa le long couloir pour se retrouver au-dessus du grand escalier qui menait au hall d’entrer. Il vit qu’il y avait de la lumière en cuisine. Ca ne l’étonnait pas. Certains domestiques travaillaient de nuit. (D’ailleurs, il avait déjà passé plusieurs nuits avec le cuisinier et la gouvernante à papoter de tout et de rien quand, encore une fois, il ne pouvait pas dormir) Mais cette fois-ci, il ne descendit pas. Il tourna à droite, empruntant un autre couloir. Pourquoi , Diable, sa chambre était aussi loin de la sienne ?

Il frissonna légèrement quand il passa devant la bibliothèque où il y avait eu un meurtre atroce durant la deuxième génération et il accéléra le pas.

Sa chambre n’était jamais fermée à clé. Tsuna ouvrit doucement et se faufila dedans sans faire de bruits.

Le plus silencieusement possible, il se glissa dans le lit de son Bras-Droit. Il ne voulait pas le réveiller cette fois. C’était lui qui était insomniaque et il ne voulait pas déranger les autres avec toutes ses bêtises mais voilà, il était plus rassuré quand il dormait à côté de Gokudera. Sa respiration régulière et tranquille lui faisait oublier momentanément ses cauchemars.

Toujours tremblant à cause du rêve, il se rapprocha légèrement du Gardien de la Tempête...


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

• • •

Un grand merci à Sapphire pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas
http://hetalia-world.fr
Bon Posteur
avatar

Messages : 743

Tasha




Mar 2 Déc 2014 - 17:09
Un grincement. A peine perceptible. Celui de la porte qui s’ouvre. Mais cela a suffi pour le réveiller. Encore aux trois quart dans son rêve, il ne bouge pas. De toute manière, il sait déjà qui c’est. Il n’y a qu’une personne pour venir s’incruster dans sa chambre. Surtout au beau milieu de la nuit.

Des pas qui se veulent discrets sans l’être réellement… et très vite, le dixième parrain de la famille Vongola se retrouve dans le lit de son Gardien. Comme trop souvent depuis plusieurs semaines. Hayato s’efforce de faire mine de rien mais ce n’est pas évident. Il devrait pourtant en avoir l’habitude maintenant. Mais quels que soient ses efforts, il a toujours autant de mal à contrôler son cœur. Qui, une fois de plus, a loupé un battement à la proximité de Tsuna.

Ce n’est pourtant pas la première fois  que ça arrive. Loin de là. Il sait très bien que Tsunayoshi est insomniaque. Il sait très bien aussi pourquoi. Et il enrage de ne pas pouvoir faire quelque chose. Mais comment pourrait-il affronter les rêves d’un autre ? Et puis… Il sait très bien qu’il ne devrait pas mais il n’arrive pas à le regretter totalement. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il a ainsi l’occasion de dormir avec Tsuna à ses côtés. Il avait mis un long moment à le comprendre mais il avait fini par saisir que son admiration pour le Decimo avait depuis longtemps laissé la place à autre chose. Il avait fait avec. Il avait effacé l’idée que c’était malsain, que ce n’était pas normal et il avait enduré comme il pouvait, avec l’espoir que personne ne le devinerait. Il ne peut pas se permettre d’aimer de la sorte son parrain. C’est complètement déplacé.

Il se demande encore comment il parvient à se contrôler, étant donné la situation actuelle. Le premier soir où il avait vu Tsuna débarquer dans sa chambre, en dehors du stress qu’il avait eu par rapport à la raison d’un tel « squat », il s’était surtout demandé comment lui, il parviendrait à dormir. Mais surtout, s’il résisterait à la tentation. Oui, il avait finalement résisté. Mais au prix d’un effort immense. Et comme à chaque fois, depuis ce soir là. Il lui était difficile de ressentir la présence de son parrain, là, tout près, juste dans son lit et de ne pouvoir rien faire. La question qui le torture maintenant, c’est « Combien de temps résisterait-il ? » Car il sait d’avance que si la situation persiste, il finira forcément par craquer. Il a aussi ses limites. Et il s’en approche un peu plus chaque soir. Mais il ne peut rien faire contre ça. Autant essayer d’apprendre à un chat à faire la culbute.

Visiblement inconscient que son Gardien est réveillé et indifférent au fait que ce dernier est torse nu, Tsuna se rapproche de lui. Un nouveau battement de cœur loupé. Et il cède. Avec précaution, il se retourne et pose un bras sur les épaules de Tsuna. Retenant avec peine un soupir de contentement, il fait à voix basse :


-Encore un cauchemar, Juudaime ?
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
avatar

Messages : 5312

Age : 24

Localisation : Sous ma couette =3

Naru




Mar 2 Déc 2014 - 17:18



« Insomnie. »


Tsuna sursauta. Il ne s'attendait pas à ce que Gokudera soit réveillé et se sentit un peu honteux.
« Ah ! Je suis désolé... je t'ai réveillé... »

Quel Boss pathétique il faisait sérieusement... si les autres boss de la Mafia apprenait qu'il découchait chez son Bras-Droit parce qu'il avait trop peur de dormir tout seul, il serait la risée de tous. Bon. Certes, c'était pas comme-ci c'était la première fois que ça arrivait mais là l'enjeu était plus important que lorsqu'il était au lycée !

C'était aussi pour cette raison qu'il avait décidé de dormir avec Gokudera Hayato au lieu d'un autre de ses Gardiens. Il était sur à cent pour cent que jamais la Tempête n'irait le balancer. Il était sérieux et discret. Et il ne posait jamais de questions réellement embarrassantes.

Par ailleurs, même s'il avait prit beaucoup en maturité depuis qu'il était à la tête de cette famille, Tsuna restait ce garçon si pur et innocent qu'il avait toujours été auparavant. Jamais, au grand jamais, il ne s'était imaginé que ses visites nocturnes puissent susciter des ragots d'un tout autres genres que « le Boss est insomniaque à cause de ses cauchemars la nuit. ».

En tout cas, heureusement pour lui et pour Gokudera, jamais personne ne l'avait surpris à quitter la chambre de son Gardien le matin. De toute façon, il était le seul de la Famille à être debout à 5h du matin pour commencer à travailler.

Il se leva légèrement, se grattant la tête d'un air embarrassé.

« Oui... c'était pas très beau à voir... » répondit-il à la question de la Tempête. Il se recoucha et rajouta : « Je suis vraiment navré de squatter comme ça ta chambre... la mienne ne me rassure pas du tout... »

Il leva sa main au dessus de sa tête et constata qu'il tremblait déjà beaucoup moins que tout à l'heure. Il allait peut-être pouvoir enfin dormir ?


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

• • •

Un grand merci à Sapphire pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas
http://hetalia-world.fr
Bon Posteur
avatar

Messages : 743

Tasha




Mar 2 Déc 2014 - 17:26
Gokudera ne répondit pas aux excuses de son supérieur. Il y avait droit à chaque fois. Tsuna s’excusait toujours de le réveiller. Mais en réalité, il n’y avait pas de quoi. La seule raison pour laquelle Hayato s’était réveillé était avant tout une question d’habitude, rien de plus. A force de voir revenir Tsunayoshi dans sa chambre presque tous les soirs, et pratiquement à la même heure à chaque fois, c’était comme devenu un automatisme de se réveiller. Comme s’il pressentait l’arrivée de son parrain. Quand bien même ce dernier aurait été totalement silencieux, Gokudera savait qu’il se réveillerait de toute manière. Il avait bien essayé de faire comprendre à Tsuna que ce n’était pas la peine de s’excuser, celui-ci semblait l’oublier à chaque fois et ses excuses revenaient. Alors Hayato avait arrêté de se répéter.

Le Dixième se redressa et répondit enfin à la question de son Gardien qui ne l’avait en fait posé que pour la forme, pour signaler qu’il était réveillé :

- Oui... c'était pas très beau à voir...

Il se recoucha et ajouta :

-Je suis vraiment navré de squatter comme ça ta chambre… La mienne ne me rassure pas du tout.

Encore des excuses. Cette fois encore, Hayato n’y répondit pas. Par contre, il dû résister pour ne pas réagir au ton de Tsuna, trop formel à son goût. C’est l’idée que ça pourrait paraitre bizarre qui le retint.

Il aurait pu poser des questions sur ce dit cauchemar, chercher à en savoir plus. Mais il ne le ferait pas. Pas simplement par délicatesse. Mais aussi parce que ça ne le regardait pas, qu’il n’était pas en position de demander des précisions. De plus, demander ça obligerait son parrain à revivre ce rêve, qu’il accepte de le raconter ou non. Et ça, c’était hors de question.

Tsuna leva une main, l’air ailleurs. Une main légèrement tremblante, Gokudera le remarqua tout de suite. Son cauchemar devait vraiment être atroce pour qu’il en tremble encore. Tâchant d’ignorer le pincement au cœur que ça provoquait, Hayato leva une main à son tour pour attraper celle de son supérieur.

-N’y pense plus, murmura-t-il. Ce n’était qu’un rêve.

Sans y penser, il mêla ses doigts aux siens et les porta à ses lèvres en fermant les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
avatar

Messages : 5312

Age : 24

Localisation : Sous ma couette =3

Naru




Mar 2 Déc 2014 - 17:37



« Insomnie. »


Tsuna sursauta légèrement quand Gokudera vint lui prendre la main et devint rouge pivoine quand le Gardien la porta à ses lèvres. Surpris, il dégagea précipitamment son bras et bégaya :

« Ce n'était pas qu'un rêve... c'était la réalité ! » Il se releva, se rappelant de ce qu'il avait vu. Son corps se remit de nouveau à trembler. « Ce sont des choses qui se sont déjà produit par le passé... ici-même... »

Il remonta ses jambes contre son torse et posa son front sur ses genoux, cachant son visage de ses bras.

« Des trucs que les autres Parrains ont fait... même Timoteo... »

Il ne savait pas vraiment pourquoi il se mettait dans un état pareil. Ce que les autres Boss Vongola avaient fait n'avait aucun rapport avec lui mais rien qu'à l'idée qu'il avait hérité d'une famille qui avait fait couler autant de sang durant dix générations lui faisait froid dans le dos. Surtout qu'il savait, maintenant, que son ancêtre n'avait pas créé les Vongola dans ce but.

Mais il en avait particulièrement marre de voir, toutes les nuits, des meurtres sanglants. De plus, ces visions n'arrangeaient en rien à ses angoisses vis-à-vis de sa propre Famille. Jamais il ne pourrait se pardonner si un de ses amis venait à mourir, assassiné par il ne savait quelle autre famille mafieuse.

Il se ressaisit un peu et se tourna vers Gokudera, un sourire aux lèvres afin de ne pas trop l'inquiété.

« Ah. Pardon. Je ne devrais pas t'embêter tout le temps avec mes angoisses... »


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

• • •

Un grand merci à Sapphire pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas
http://hetalia-world.fr
Bon Posteur
avatar

Messages : 743

Tasha




Mar 2 Déc 2014 - 21:51
C’est à regret qu’Hayato lâche la main de Tsuna. Avant de s’injurier lui-même silencieusement. Il doit se retenir. Mais c’est de plus en plus compliqué à chaque fois. Comment résister indéfiniment à celui qu’il aime et qui vient s’incruster dans son lit pratiquement toutes les nuits ?

Les joues rouges, le Decimo bredouille en se relevant. Gokudera retient de peu un sourire amusé. En dépit des années, il ne se lasse pas de voir son parrain rougir de la sorte. Ce qui lui rend aussi vite son sérieux, c’est le sujet de la conversation, nettement moins drôle, qui rappelle au Gardien la raison pour laquelle le Dixième vient dans sa chambre et qui lui serre le coeur. Recroquevillé sur lui-même, Tsuna ajoute :

-Des trucs que les autres Parrains ont fait... même Timoteo.

Gokudera garde le silence sans trop savoir quoi dire. S’il pouvait effacer ces cauchemars… Malheureusement, c’est impossible. Et les mots qui lui viennent à l’esprit semblent dérisoires, face à l’angoisse de Tsunayoshi. Il aimerait lui dire qu’il n’a pas à s’en faire pour le passé de la famille, que seuls ses prédécesseurs ont eu à en payer le prix. Mais Hayato est mal placé pour se permettre de dire ça. Il n’a pas à subir ces visions du passé alors comment apaiser son parrain ? S’il pouvait, il prendrait sans hésiter la souffrance de Tsuna. Mais il n’y a pas de recette magique qui le lui permettrait. D’autant qu’il devine très bien que les craintes du Decimo ne sont pas seulement limitées à ses cauchemars. Il a beau être désormais à la tête de la famille, au fond, il n’a pas beaucoup changé et Hayato sait parfaitement que Tsuna reste un cœur trop tendre, qui passe son temps à s’inquiéter pour les autres. A craindre en permanence la perte de ses hommes. Il devrait pourtant savoir, depuis le temps, qu’aucun de ses Gardiens ne se laisserait abattre facilement. Mais une fois de plus, c’est un poids sur les épaules du parrain que Gokudera ne sait pas comment alléger. Il a l’atroce sensation d’être inutile.

Tsuna se retourne vers lui avec un pâle sourire et fait :

-Ah. Pardon. Je ne devrais pas t'embêter tout le temps avec mes angoisses...

Gokudera se redresse à son tour et, un bras posé sur son genou relevé, il réplique :

-Arrête de t’excuser. Je suis là pour ça, non ?

Il aimerait bien, en tout cas. Prendre une partie de ses angoisses, pour atténuer, ne serait-ce qu’un peu, la peine du Dixième. Détournant le regard, il se risque à lâcher :

-Même si c’est réellement arrivé, c’est du passé. Et je suis persuadé que tu ne feras pas les mêmes erreurs que tes prédécesseurs.

Il s’efforce d’ignorer son cœur qui bat à tout rompre, espérant que Tsuna ne l’entend pas. Il pense réellement ce qu’il dit mais s’il pouvait continuer, lui en dire plus… Lui avouer. Mais il ne peut pas se le permettre.

-Si jamais… Si jamais, ça devient vraiment trop lourd à porter, je… Tu peux en décharger une partie sur moi, tu sais ?

Hayato s’arrête là, avec la sensation que son cœur lui est remonté dans la gorge. C’est tellement peu, comparé à ce qu’il voudrait vraiment lui dire.
Revenir en haut Aller en bas
Fondatrice
avatar

Messages : 5312

Age : 24

Localisation : Sous ma couette =3

Naru




Dim 18 Jan 2015 - 15:33



« Insomnie. »


Gokudera se releva à son tour, à ses côtés et se fâcha.
Il avait beau bien connaître son bras-droit, il était toujours surpris quand il s'énervait sur lui. Enfin, là, il n'était pas vraiment en train de se fâcher sur lui mais Tsuna sursauta et répondit malgré tout en baissant les yeux :

« Désolé... »

Pas qu'il ne voulait pas se confier à lui... juste qu'il avait peur de le déranger avec ses angoisses inutiles. Ce n'était pas à ses gardiens de subir ses cauchemars. Déjà qu'il avait de la peine d'à chaque fois réveiller   Gokudera à cause d'enfantillages.

Malgré tout, le discours de Gokudera le rassura. Il avait tellement garder tout ça pour lui qu'entendre quelqu'un lui proposer de confier tout ce qu'il avait sur le coeur finit par le faire craquer.

Un peu comme un barrage qui rompait, le flot de ses angoisses franchit ses lèvres et il ne put s'empêcher de tout raconter à Gokudera d'une traite. Que ce soit le contenu horrible de ses cauchemars ou les images du passé qu'il voyait encore et encore chaque nuit.

Il ne remarqua même pas qu'il s'était remis à trembler et que des larmes coulaient le long de ses joues durant son récit dans lequel il n'oubliait pas de préciser les moindre détails.

Il finit son histoire en attrapant sa tête de ses mains et en murmurant :

« Je voudrais tellement que ça cesse... »


C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E

• • •

Un grand merci à Sapphire pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas
http://hetalia-world.fr
Bon Posteur
avatar

Messages : 743

Tasha




Dim 18 Jan 2015 - 16:40
Et il s’excuse encore. Il s’excuse toujours, en dépit de ce que peut lui dire son Gardien. Hayato déteste l’entendre s’excuser en permanence, comme un enfant pris en flagrant délit de bêtises. S’il ne peut même pas faire en sorte que son parrain se repose sur lui, à quoi sert-il ? Mais cette fois, Tsuna le surprend. Dans un flot ininterrompu, le Dixième commence à lui raconter. Les angoisses qui le torturent, ses cauchemars, ses visions du passé. Gokudera l’écoute sans l’interrompre, le cœur serré, résistant à la tentation tenace de l’enlacer. Il l’écoute sans rien dire, espérant sincèrement que ses confidences soulageront son supérieur, ne serait-ce qu’un peu.

Tsuna s’est remis à trembler et laisse échapper des sanglots. Sans doute inconscient que ça déchire le cœur de son Gardien de le voir dans cet état. Il serait prêt à tout pour effacer la douleur et la trouille de celui qu’il aime. Quitte à les endurer lui-même. Même s’il sait pertinemment que Tsunayoshi ne serait pas d’accord avec cette idée. Mais si ça peut lui éviter de le voir verser des larmes, il ferait ce sacrifice sans regrets. Il souffre déjà depuis des années de ne rien pouvoir lui avouer alors s’il pouvait au moins le soulager de sa peine… Il n’a finalement pas pu lui empêcher de revivre ces horreurs alors qu’il les raconte d’une voix basse et tremblante. Mais c’est en vain qu’Hayato cherche après un moyen de l’apaiser. Il voudrait juste pouvoir lui dire qu’il l’aime et savoir que ça le calmerait. C’est loin d’être le cas. S’il cédait, il perdrait juste la confiance du Decimo. Pourtant, il n’arrive pas à résister, pas en le voyant en pleurs, terrorisé.

Il lève une main et lui effleure la joue avant d’essuyer franchement les larmes qui y trainent encore. Il ne sait pas quoi lui dire. En croisant le regard de son parrain, toujours embué de larmes prêtes à forcer le passage, il cède sans y réfléchir et pose les lèvres sur les siennes.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas

K.H.REBORN - Insomnie - YAOI (ft. Gokudera/Tasha)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hetalia World Le forum :: Amusons-nous ! :: Coin Role Play :: Univers Manga-